Idrissa Gana Guèye: “Quand on a appris que Souaré a eu un…”

Plus de peur que de mal pour Pape Ndiaye Souaré. Le défenseur des Lions victime d’un grave accident s’en tire à bons comptes. L’assurance est de Idrissa Gana Guèye qui avec Cheikhou Kouyaté a été l’un des premiers au chevet du joueur de Liecester.

Les deux joueurs se sont en effet rendus d’urgence à l’hôpital Royal de Londres pour apporter leur soutien à leur ami et partenaire.
: «Quand on a appris la nouvelle avec Cheikhou Kouyate, on a jugé nécessaire d’aller au chevet de Pape Ndiaye Souaré. Heureusement qu’on l’a vu juste après sa sortie de la salle d’opération. Celle-ci s’est bien passée. L’intervention chirurgicale a été faire au niveau de la mâchoire et de la cuisse», informe Gana.

Et de poursuivre : «Pape lui-même remercie le Tout Puissant parce qu’il nous a dit que ça pouvait être plus grave et plus compliqué. Quand on a appris la nouvelle, on a perdu contrôle parce qu’on a pense au pire. On avait peur que ce soit la fin de sa carrière ou qu’il ait d’autres problèmes plus compliqués à résoudre. Mais la, apparemment, ce n’est pas le cas», a-t-il rassuré. «On rend tous grâce à Dieu et on a conscience que c’est le destin. Il était écrit quelque part que ce choc allait arriver. Même Pape Souaré le répète. En tant que frères, nous sommes allés lui apporter notre soutien. Personnellement, il fallait que je parte parce que je n’ai pas dormi un seul instant depuis que j’ai appris la nouvelle. J’étais sous le choc. Dieu merci, quand je i’ai vu, j’étais soulagé. On a rigolé ensemble, on a détendu l’ambiance un tout petit peu en positivant tout ce qui lui est arrivé. Nous en avons tous profité pour nous en remettre au Tout Puissant.

A propos du retour de Souaré à la compétition, Idrissa Gana Gueye se dit confiant. Il affirme par ailleurs aussi qu’avec le capitaine de l’équipe nationale, ils ont apporté le soutien de tous leurs coéquipiers de la Tanière à Souaré car ces derniers ne pouvaient pas se déplacer. «Je suis persuadé que Souaré reviendra plus fort et qu’il recouvra toute la forme qui était la sienne. Cette blessure nous a appris beaucoup de choses : le football va vite. On doit continuer à faire de bonnes choses. Franchement, je n’ai pas de mot. Tous les coéquipiers de l’équipe nationale ont appelé pour s’enquérir de sa situation et lui apporter leur soutien. Tout le monde prie pour lui et l’encourage», a-t-il conclu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Inline
Inline