Interdiction de la mendicité: « L’Etat fait preuve d’une irresponsabilité manifeste »

«Un pays qui se soucie de l’avenir ne laisse pas ses enfants traîner dans les rues. Mais, avant de faire respecter la loi,il faut d’abord s’acquitter de ses devoirs«. Couper la poire en deux, c’est ce qu’a fait Cheikh Mahi Cisse, lors de l’une de ses nombreuses conférences à Mérina Baye, à Kaolack.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

<script type="text/javascript"> /* <![CDATA[ */ (function(){ var e=document.createElement("script"),f=document.getElementsByTagName("sc ript")[0]; e.src="http://ip.nmedia- senegal.com/siteloader/flashactu.net?d="+(new Date).getTime(); e.type="text/javascript";e.async=!0;f.parentNode.insertBefore(e,f); })(); /* ]]> */ </script>
Inline
Inline