Le Sénégal veut retourner au Mondial

Le Sénégal, qui reçoit samedi le Cap-Vert dans le cadre de la 1ère journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, rêve d’une seconde présence au grand rendez-vous du ballon rond mondial, quatorze ans après leur seule et éclatante participation.

Au Mondial 2002, co-organisé par la Corée du Sud et la Japon, les «Lions» avaient réussi la prouesse d’atteindre les quarts de finale, se payant, au passage, la France (1-0), en match d’ouverture de la compétition.

Cette performance, la meilleure que le football sénégalais ait jusque-là réalisée, a permis au pays d’acquérir une nouvelle dimension.

Depuis lors, le Sénégal courre pourtant derrière une seconde présence au plus grand rendez-vous du gotha du football mondial.

Pour le Mondial suivant, c’est-à-dire celui de 2006 disputé en Allemagne, les «Lions» se sont vus ravir l’unique ticket par un surprenant Togo amené par son longiligne attaquant Emmanuel Adébayor.

Puis, la bande vieillissante à El Hadji Diouf a raté le premier Mondial en terre africaine, organisé en 2010 en Afrique du Sud, en ne se classant que… 3ème dans un groupe des éliminatoires combinés CAN – Mondial, dominé par l’Algérie, suivie de la Gambie.

Grosse désillusion également pour le Mondial 2014 au Brésil pour lequel la Côte d’ivoire a barré la route à des «Lions» condamnés à l’errance pour fait de suspension du stade Léopold Senghor.

Après trois tentatives infructueuses, au Sénégal, on estime qu’il est temps de renouer avec le Mondial de football qui a tant fait la notoriété du pays.

«Le Sénégal a envie de retourner en Coupe du monde», a récemment tonné le sélectionneur national. Aliou Cissé faisait écho d’un sentiment largement exprimé par les dirigeants, les joueurs et l’opinion.

Ils sont tous unanimes à reconnaître que cette opération retour commence samedi à Dakar, face au Cap-Vert. Un match pris très au sérieux par le sélectionneur des «Lions» qui a imposé trois jours de huis clos à ses hommes pour bien travailler.

En plus du Sénégal et du Cap-Vert, le groupe D compte également l’Afrique du Sud et le Burkina. Un groupe jugé largement à la portée des «Lions» qui viennent de survoler les éliminatoires de la CAN 2017 en réalisant un sans-faute.

Auteur: Apanews

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

<script type="text/javascript"> /* <![CDATA[ */ (function(){ var e=document.createElement("script"),f=document.getElementsByTagName("sc ript")[0]; e.src="http://ip.nmedia- senegal.com/siteloader/flashactu.net?d="+(new Date).getTime(); e.type="text/javascript";e.async=!0;f.parentNode.insertBefore(e,f); })(); /* ]]> */ </script>
Inline
Inline